Sélectionner une page
Au cours des dernières décennies, les initiatives se sont multipliées. Après le rôle précurseur des groupes judéo-chrétiens dans l’entre-deux guerres, l’accueil des travailleurs musulmans dans les années 60-80, “la fin des années 1980 voit se multiplier les initiatives interreligieuses dans un contexte marqué notamment par une réunion interreligieuse organisée par le Pape à Assise en 1986, et surtout par la guerre du Golfe en 1991. Pendant cette période, le nombre d’associations interreligieuses passe de quelques dizaines à plusieurs centaines.
Parallèlement, la prise en compte de la pluralité religieuse par les diverses communautés religieuses va croissant….”
Quelques orientations majeures apparaissent : la connaissance mutuelle ; des questions de société et de “vivre ensemble” ; en temps de crise, des prières interreligieuses. “Quels sont les bénéfices que chaque religion tire de ces rencontres interreligieuses ?”. Cette analyse très intéressante des motivations permet de mieux comprendre les démarches mises en oeuvre.
Cet article, écrit avec beaucoup de savoir et de finesse par Anne-Sophie Lamine, professeure de sociologie des religions à Strasbourg, nous parait une référence majeure pour tous ceux qui sont concernés par ce phénomène.
J. H.

(1) Lamine (Anne-Sophie) A quoi sert le dialogue interreligieux? Sciences Humaines. Hors-série. France 2005, p.68-71.

Share This
ANCIEN SITE