Sélectionner une page

Comment bien vivre sa vie quand on vit mal sa profession ? Comment bien vivre sa profession quand les difficultés personnelles vous assaillent ? De multiples structures s’occupent de la souffrance visible. Mais qu’en est-il de la souffrance invisible qui prend souvent sa source dans le contexte de plus en plus dégradé du monde du travail ? Une association chrétienne, ACSER, s’attaque au problème.

ACSER est née en 2004, sous l’impulsion réfléchie d’un couple, elle médecin du travail, lui ancien fonctionnaire de l’Office National des Forêts, tous deux bien placés pour observer les souffrances dans les domaines professionnel et personnel. Bien placés aussi pour savoir que celles-ci sont souvent soulagées par une écoute appropriée et un conseil opportun qui peut être technique ou de simple bon sens.

Leur souhait est alors de mettre à disposition du plus grand nombre, gratuitement, une banque de conseils sur les questions récurrentes de l’activité professionnelle et de la vie personnelle. Internet s’impose comme une évidence. Une petite équipe se met en place autour d’eux pour créer en 2005 le site ** www.acser.org ** (ou  encore ** www.mieuxvivresaprofession.com** ) sur lequel sont proposés des conseils conformes aux attentes des internautes : clairs, concis, précis, pratiques. Le site est construit autour de cinq rubriques : Salariés, Cadres, Gestion du temps, Vie personnelle, ainsi que la rubrique Spi et psy dans laquelle sont mis à part les conseils d’ordre spirituel de façon à conserver au site son caractère laïc.

Mauvaise ambiance de travail, relations difficiles avec la hiérarchie, manque de confiance en soi, désorganisation, burn-out, prise de décision, handicap, anxiété,… les problématiques auxquelles ACSER peut répondre sont variées. Les internautes, au travers des questionnaires d’appréciation sur le site, ont la possibilité de réclamer des articles sur des sujets manquants. Mais certains ont besoin que soit pris en compte leur cas particulier. C’est pourquoi un service d’aide personnalisée par Internet (APPI) a également été mis en place dès 2006. Tout internaute, sans distinction d’aucune sorte, peut présenter son problème par écrit, soit par mail (acser@acser.org), soit à partir des articles du site. Un coordinateur rend anonyme la demande avant de la transmettre à la douzaine de conseillers d’ACSER aux multiples compétences (entrepreneur, médecin, assistante sociale, juriste, ingénieur, journaliste, puéricultrice, mère au foyer, agent des impôts etc.). Les conseillers qui se sentent inspirés s’engagent à répondre dans la semaine. Les demandeurs reçoivent ainsi rapidement, gratuitement, en toute confidentialité, différentes voies de solutions à explorer, des conseils, du réconfort.

La tâche est parfois délicate et nécessite plusieurs échanges, comme avec ce jeune homme qui demande si insulter son patron justifie une mise à pied conservatoire et qui précise, dans un deuxième courrier, que son patron est son frère. L’accompagnement proposé par ACSER est  en principe de courte durée. Pourtant le principal est fait : le demandeur a fait face à son problème, a écrit quelques lignes à son sujet, a compris au travers de l’écoute et des réponses d’ACSER qu’il peut aller de l’avant.

Donner à celui qui souffre cette impulsion essentielle, grâce aux conseils du site ou à l’aide personnalisée, pour sortir de l’isolement et se mettre en marche, telle est l’ambition d’ACSER. Que vous soyez vous-même en souffrance ou disponible pour aider, vous êtes cordialement attendu sur ** www.mieuxvivresaprofession.com ** ou encore sur ** www.acser.org ** .

 
Isabelle Bonningue 

    Présidente d’ ASCER

 
Share This
ANCIEN SITE