Sélectionner une page

Dieu répond-il lorsqu’on lui parle? Le lendemain, je suis revenue à la charge : “Tout ça, c’est bien joli, mais je n’ai pas la foi”. “Eh bien ! prie”. “Je t’ai déjà dit que je ne savais pas prier”. “Parle simplement au Seigneur. Imagine qu’il est assis sur une chaise et tu Lui dis que tu n’as pas la foi et que tu la voudrais”. “C’est ça la prière ?” “Mais oui, parles-Lui, Il est ton ami.” Alors ma première prière, ce fut : “Hum ! Jésus, tu es censé être assis dans ce fauteuil. Et moi, je suis censée te demander la foi. Alors voilà : je te demande la foi”. Rien ne s’est passé tout de suite mais huit jours après, à mon réveil un matin, j’ai senti que le poids que j’avais sur le cœur depuis des années était parti ! Très sceptique, je me suis dit que j’étais dans une période de rémission. Pourtant, j’avais un sentiment de liberté en moi. Ce même matin, j’ai remarqué qu’il faisait soleil, que les oiseaux chantaient. Je me sentais légère, pure, propre. J’étais bien vivante. Il y a un texte dans la Bible qui dit que celui qui est en Christ est une nouvelle création. C’était mon expérience : je me sentais renouvelée.

Yori Chassin Taylor, Témoins 111 p17

Nous avons eu avec ce professeur une séance de dynamique de groupe dans un chalet en montagne. Et à cette occasion, il nous a fait part de sa découverte : “La psychologie, c’est mon métier. Mais il y a bien mieux que la psychologie ou la parapsychologie, il y a Jésus”.Pour nous, ces paroles ont été accueillies comme une bombe atomique. Nous lui avons dit : “On a déjà donné, on connaît, terminé ! C’est non !” Mais comme nous le respections, nous l’avons écouté. Et il a trouvé la bonne méthode pour nous parler. Il nous a dit : “Écoutez ! Dieu est vivant. Il se rencontre, on peut lui parler et Il répond. Nous allons retourner au chalet et nous allons prier”. Pour nous, prier c’était réciter quelque chose. Mais là c’était différent. Il nous a suggéré de parler comme à quelqu’un qui est présent. Nous étions onze. Un seul étudiant n’a pas prié. Nous avons tous prié : “Dieu, Henri dit que tu es vivant. Si c’est vrai, nous voulons le savoir. Tu te montres, tu te manifestes”. Après ce tour de table, nous sommes rentrés chez nous.

Alain GUBERT, T114p15

Share This
ANCIEN SITE