Sélectionner une page

Lors d’un récent voyage à Beyrouth au Liban avec l’association chrétienne Semailles et Créations pour représenter leur dernier spectacle, j’ai eu l’occasion de rencontrer de nombreux chrétiens libanais. Alors que nous venions apporter un message aux jeunes du pays, la plupart des membres de la troupe est repartie avec bien plus que lors de son arrivée. Les responsables de l’évangélisation sur place nous ont expliqué leur action au quotidien dans ce pays divisé de toute part.

Le pays fait la une des actualités depuis quelques mois. Attentats, retours d’exils, évacuation de l’armée syrienne, manifestations, conflits religieux ou politiques sont le lot des libanais. On pensait ces temps révolus mais les évènements récents inquiètent. Les communautés sont divisées, enclavées dans des quartiers délimités. L’influence syrienne semble moins pesante aujourd’hui qu’il y a encore quelques mois. Elle a cependant atteint un tel paroxysme qu’elle reste un facteur de division entre les pro et anti-syriens. Mais surtout le départ des troupes voisines provoque l’apparition d’une brèche dans le système politique libanais. Une brèche dans laquelle beaucoup veulent s’immiscer. Ainsi les exilés d’hier reviennent dans l’intention de venger leur honneur bafoué. Ou bien encore les partis politiques utilisent le nom des récents martyrs pour s’assurer le soutien du peuple.

C’est dans ce contexte qu’agit une équipe d’évangélisation au cœur de Beyrouth. Comme Bob (il a occidentalisé son prénom Ibrahim), ils sont jeunes, enthousiastes et motivés. Leur but est de faire découvrir le Seigneur à la jeunesse libanaise et leur tâche est immense. Les chrétiens sont ressortis affaiblis du conflit des années 80-90 et beaucoup ont quitté le pays. Alors Bob nous explique qu’il va dans les écoles, distribue des cahiers d’évangélisation, fait des mini- spectacles dans les classes. L’association dans laquelle il travaille (Grains de Blé) a des locaux dans Beyrouth. Elle reçoit des jeunes dans un parcours interactif et dynamique sur le thème de la Bible. Comme ses amis, Bob est moniteur dans des camps d’évangélisation d’été au nord du pays, en Syrie, en Jordanie et même en Irak depuis cette année ! Dans ces pays à immense majorité musulmane, leur action n’est pas toujours la bienvenue. Il ne leur faut pas compter sur l’appui des autorités. Mais leur foi est grande, leur dévouement émouvant à voir. Lorsque j’interroge Bob sur ce qu’il pense des récentes manifestations anti-syriennes, ses yeux s’illuminent : « Le pays change, le Seigneur répond à nos prières, mais il reste tant à faire ! ». Il a cet espoir que son pays se tourne complètement vers la paix. Mais il sait que cela ne pourra se faire qu’avec l’aide du Seigneur, qu’avec des cœurs sensibilisés et tournés vers Celui qui peut toute chose. Alors il se rend aux manifestations, y invite ses amis, et même ses frères français venus le visiter. Il y brandit le drapeau rouge et blanc au cèdre vert comme il brandit les bibles dans les écoles des faubourgs de Beyrouth. Avec cet espoir que les âmes seront sauvées.Bob ne demande pas d’aide particulière, trop habitué à se la voir refusée par les autorités. Cependant nos prières le touchent et l’enhardissent.

Ainsi mes frères je vous invite à prier pour ces jeunes qui ne connaissent pas encore notre Dieu, pour ces Bob qui leur consacrent un dévouement sans relâche. Je vous invite aussi, et je m’y inclus, à devenir des Bob en France. A devenir des serviteurs du Seigneur. Pas besoin de vivre retranché dans un monastère. Bob et ses amis aiment sortir le soir, parler de foot (comme moi) ou plaisanter avec les filles de leur âge. Leur foi est en eux, elle vit avec eux et ils sont épanouis à la faire partager aux autres.

Pourquoi peuvent-ils le faire dans ce pays où les chrétiens sont parfois persécutés et nous n’oserions pas le faire en France, pays de liberté ? Comment concilier notre vie dans ce monde et la réponse de notre cœur vers l’appel du Seigneur ? Ces questions ne sont simples ni au Liban ni en France. Mais le Seigneur aime à nous voir épanouis et heureux tout en exprimant notre foi. Le meilleur des témoignages n’est pas toujours le long discours intellectualisé mais simplement montrer aux autres notre bonheur de vivre épanouis au quotidien avec le Seigneur et de se rendre disponibles pour lui.

MENIGOZ FRED

Share This
ANCIEN SITE