Sélectionner une page

Bref compte rendu d’un séminaire animé par l’orateur Neil Cole, sur le thème de « l’église organique » ou « simple church ».
Neil Cole aborde le sujet de l’Eglise organique d’un point de vue apostolique : comme Jésus nous le demande, les buts de l’Eglise sont de répandre l’évangile et de « faire des disciples ».

Ces objetifs ne semblent être rempli que partiellement par le modèle des mégachurches (http://www.revealnow.com/video/Reveal_Long_Form-1.mov) ** Voir le Site ** ; leurs membres semblent insuffisamment approfondir leur relation avec Jésus, et ne rentrent pas pleinement dans leur appel missionnel.
L’idée est d’implanter le maximum d’églises.
Si jamais vous pensez qu’il ne faut pas implanter d’églises (parce qu’il y en a assez, ou pour une autre raison) vous pouvez arrêter de lire ce document et penser à autre chose.
Il faut réfléchir en ayant en tête l’idée de reproductibilité, une église doit être capable de reproduire une église « fille » qui elle-même peut se reproduire rapidement et ainsi de suite, pour arriver à une multiplication.
Paul dit à Timothée d’enseigner à des personnes qui sont elles-même capables d’enseigner à d’autres. Je pense qu’on est tous d’accord : l’église française n’en est pas à ce stade. Mais l’Histoire n’est pas finie.
Pour cela Neil Cole suggère de baisser au maximum le « niveau d’expression » de l’église locale et d’augmenter au maximum celui de l’expression du chrétien, disciple engagé.
Dans nos églises institutionnelles de 50, 100, mille personnes, le standard de la prédication, de l’organisation, du budget… tout est grand et donc plus difficilement reproductible ; en exagérant, on détermine si un chrétien va bien en fonction de sa présence le dimanche, on lui demande donc peu. Neil suggère de faire l’inverse, c’est-à-dire baisser le modèle de l’église pour qu’il soit plus facilement reproductible tout en montant la barre de ce qu’est un chrétien.
On reste encore un peu dans la théorie, mais ne vous inquiétez pas, on va devenir rapidement pratique.
Neil dégage une ADN de l’église dans le Royaume de Dieu.
Cet ADN est :
Mission Apostolique : Jésus a été envoyé en mission, c’est ce que nous sommes appelés à faire « faites de toutes les nations des disciples.. »
Vérité Divine : Elle met en évidence la présence vivante de Jésus et sa parole (la bible), au travers de chacun de nous. Jésus au centre !
Relation Nourrissante : Rechercher constamment l’amour les uns pour les autres. C’est ce qui fait une famille. C’est partout dans l’évangile.
Neil a aussi insisté sur le fait d’investir notre temps dans les personnes qui ont vraiment décidé de suivre Jésus, de focaliser notre mission sur ceux qui ont besoin de Jésus, et sur le fait que c’est Dieu qui a le contrôle. Arrêter avec la prétention de vouloir faire quand c’est Dieu qui agit et faire ce qu’il nous a réellement demandé.
Pour implanter  des églises, on cherche souvent des leaders et pour avoir des leaders on cherche des disciples. L’idée que Neil développe est l’inverse : pour implanter des églises il faut déjà faire des disciples, puis s’en dégagent des leaders qui implantent des églises. C’est toujours du micro ou macro, c’est comme ça que fonctionne la vie. L’important c’est d’avoir la bonne ADN.   
A partir de leurs expériences, ils ont développé un outil qui me parait assez intéressant, qui illustre cet ADN, applicable par tous et partout, vraiment partout, même si vous êtes perdus au fin fond d’une campagne profonde.  

Description de l’outil LTG (Life Transforming Group)
                L’idée est de se retrouver par groupe non-mixte de 2-3 chaque semaine, de répondre à une dizaine de questions qui ont pour but de se confesser mutuellement nos péchés. Exemple : « Avez-vous été au contact de matériel pornographique cette semaine ? » ; puis de partager sur la façon dont Dieu a pu nous parler au travers de la Bible. Il y a 20 à 30 chapitres de la bible à lire dans la semaine, choisis par l’ensemble du groupe.  Si l’une des trois personnes n’a pas eu le temps de lire la totalité des livres prédéfinis, le groupe entier doit relire les mêmes chapitres la semaine suivante. (il est possible d’utiliser des moyens audio pour remplacer la lecture de la bible).
                Il n’y a pas de notion d’échec, en ce sens qu’il n’est pas anormal de passer un mois sur l’évangile de Jean ( c’est même le but, Dieu parle sans cesse).  Mais par exemple si vous choisissez l’épître au Ephésiens, vous devriez le lire 5 fois (il ne comporte que 6 chapitres).
                Il y a également un temps de prière pour les 10 personnes de votre entourage qui ont le plus besoin de Jésus.  Chacun des membres a une carte sur laquelle il y a d’un côté les 10 questions pour la confession, et de l’autre le noms des personnes pour lesquelles Dieu lui a mis à cœur de prier. Cette carte est utile : elle permet ainsi d’avoir les noms des personnes pour lesquelles les membres du groupe on à cœur de prier, et cela peut être fait régulièrement tout au long de la semaine.
Si par exemple, une personne veut se joindre à votre groupe de 3, vous faites 2 groupes de 2. Neil donnait l’exemple d’un pasteur qui a voulu tester le principe ; il a donné rendez-vous à un nouveau converti au McDonald, et un de ses potes non convertis s’est joint à eux. Le nouveau converti lui a demandé si cela ne le dérangeait pas qu’il participe au groupe, il a répondu :« ok pas de problèmes ».
Le pasteur malin les a convaincus de choisir l’évangile de Jean. Et la semaine suivante le non-converti leur dit : « c’est dingue, Jésus dit qu’il est Dieu. Regardez, il le dit dans ce passage et dans celui-là. » La semaine suivante, il leur dit :  « non seulement il dit qu’il est Dieu, mais les autres ils disent aussi qu’il est Dieu. » Quelques temps après le pasteur est parti en vacances 2 semaines. Les deux autres ont continué sans lui. Lorsqu’il est revenu, 5 personnes faisaient partie du groupe.
Cet outil n’est pas l’église. Pour Neil l’église est un groupe mixte de personne engagées qui se réunit régulièrement, centrées sur Jésus avec l’ADN expliqué plus haut. L’église peut prendre de nombreuses formes.

Pour en savoir plus et contacter David Pierron écrire ; david.pierron@gmail.com
•    Un bouquin de Neil Cole en français va sortir début Décembre : « Une Bible, un café … des disciples » aux éditions clé. Je ne l’ai pas lu, c’est au sujet des groupes de 2-3
•    En anglais « Organic church » de Neil Cole, on l’a lu, c’est génial !

Neil Cole est le fondateur de Church Multiplication Associates ** Voir le Site : www.cmaresources.com  **  , une organisation qui a participé à l’implantation de plus de mille églises partout dans le monde. Il est un des fondateurs clés du mouvement des églises dites « organiques ». Il exerce un ministère pastoral depuis 21 ans et possède une solide expérience d’implantation d’Église. Il habite à Long Beach en Californie.

Share This
ANCIEN SITE