Sélectionner une page

Pour Noëlle, réfléchir sur le sens de l’existence a occupé une bonne partie de son adolescence chaotique. Dans la vie, tant de non-sens, de conflits, de souffrances, de morts. Après avoir commencé par réfléchir sans Dieu, sans trouver aucune réalité derrière le matérialisme et les apparences, après moult discussions avec un copain de lycée, elle décide de remettre en cause son athéisme et découvre Christ – " rien à voir avec la religion ! "

En 1977, elle se marie avec Patrick. Dès lors, le vif désir de communiquer des informations vitales pratiquement inexistantes dans le paysage audio-visuel français de l’époque l’amène à s’investir dans les média. Essayer de mettre à mal les clichés réducteurs, les préjugés, amener une réflexion sur la source d’acquisition de ses croyances, partager les infos qui ont été cruciales pour trouver un sens à sa vie. Logique ! Et c’est bien ce qu’elle fait encore aujourd’hui.

 
Patrick a découvert l’Evangile à l’âge de 15 ans. Il était attiré par la recherche scientifique mais désirait également pouvoir consacrer une partie de son temps au Royaume de Dieu. Professeur de mathématiques pendant 6 ans, il se rend compte qu’il n’a pas assez de temps et de latitude pour communiquer les convictions qui l’habitent et aider les jeunes croyants autour de lui.
Il arrête son activité professionnelle, devient pasteur, toujours préoccupé par le partage de l’Evangile auprès des " sans église ", et pendant 10 ans mène son ministère pastoral tout en organisant des conférences publiques.
En 1985–86 il s’intéresse aux médias, particulièrement vidéo et télévision, en cherchant ce qu’il est possible de faire pour partager plus largement le "message". « Il n’y avait alors pas grand monde en France qui s’intéressait à l’évangélisation par la télévision » nous dit-il.
C’est décidé et Patrick va se lancer dans cette nouvelle direction. Nouveau départ.
 
En 1986, ils font leur premier emprunt personnel pour acquérir les éléments de base d’une régie de production (caméra, magnétoscope, régie de montage), et avec l’aide d’amis et de partenaires, créent l’association « Studio +» qui a pour objectif de partager l’évangile par ces nouveaux médias.
 
En 1990 ils créent une société : VX COM International. Ils enchaînent alors des productions très diverses : films d’entreprise, de présentation de diverses structures associatives, couverture d’événements, spectacles, conférences. Ce n’est pas sans difficulté, car l’audiovisuel traverse une crise ; « les quatre sociétés de vidéo professionnelle de notre ville disparaissent, et nous subsistons grâce à l’aide de Dieu» nous confie Noëlle.
 
Cette étape de "professionnalisation" permet à Patrick de devenir plus crédible, vis-à-vis des institutionnels, des entreprises, des groupes industriels… C’est une longue période d’apprentissage, de formation. Une opportunité "fortuite" va lui permettre de faire ses premiers pas vers la production TV.  En 1993, il entre en contact avec une mission allemande (à Hambourg) dirigée par un évangéliste, organisateur de grands événements publiques et qui recherche une équipe de production d’émissions TV régulières (chaque semaine !). Conception, décor, éclairage, mise au point, puis enregistrement effectif, montage… et finalement démarrage effectif de la production. C’est une grande aventure qui va durer 10 ans – enregistrement à Hambourg, montage à Belfort, des milliers de kilomètres parcourus…. .La diffusion de ces émissions TV va se faire en Allemagne sur divers réseaux câblés, sur une grosse station régionale et même sur satellite. Ce sera même ensuite dans l’ex-URSS, Russie, Ukraine… Au final près de 500 émissions TV, en allemand, également doublée en russe et même en anglais.
Pourquoi en Allemagne et pas d’abord en France ?
Comme ancien pasteur, Patrick a noué de nombreuses relations dans le monde évangélique. Mais il est conscient des obstacles majeurs en France : « d’une part, il n’existe aucun réseau TV en France permettant la diffusion d’émissions chrétiennes, d’autre part, pour agir dans le monde évangélique, il faut faire face à presque autant d’avis que de chrétiens ! Dispersion, manque d’unité, de cohésion concrète. »
 
 En 1997, une rencontre avec le directeur de la chaîne God Channel , toute première chaîne chrétienne par satellite (Astra), pionnière en Europe lui ouvre une première possibilité de diffusion d’émission en français – une demi-heure à 6h30 du matin.
Un "strapontin", qui va occasionner une réaction violente des syndicats de journalistes à Paris. Dans les quinze jours qui suivent sa première émission, on voit fleurir en réaction des reportages virulents contre les évangéliques anglophones.
 
Quelques années plus tard, des relations sont établies avec TBN qui s’installe en Europe. TBN est le plus gros réseau mondial de TV chrétienne : présente sur plus de 35 satellites et de 5000 stations, ce réseau couvre la planète, une nouvelle TV. Patrick commence alors à motiver et aider de petites équipes à se former, ce qui va donner naissance à plusieurs séries hebdomadaires " Porte Ouverte " à Mulhouse, " Visa Vie " à Grenoble. Dans le même temps, il met en chantier la série « 7 à vivre », une série d’émissions de plateau avec musique et interviews, réalisée en Live ! Une grande première francophone.
Dans le même temps, les portes s’ouvrent en Afrique (Togo, Burkina, Congo) en recherche d’émissions chrétiennes en français.
 
Parallèlement, bien conscient de la pénurie de films à message chrétien, VX COM réalise le doublage de plusieurs films et documentaires, par exemple la collection des grands mystères de la Bible – disponibles sur le site www.gospel-film.com ** Voir ce site ** .
 
 
En 2005 naît l’idée d’une toute nouvelle émission, ZE MAG, un magazine destiné à faire découvrir le visage des croyants, d’hommes et de femmes dont les actes sont en harmonie avec leurs convictions. En 2008, toutes les conditions soient réunies pour la première de « ZE MAG », et c’est aussi le lancement d’un site test www.zebuzztv.com ** Voir ce site ** . Changement de design prévu prochainement et nouvelle conception permettant notamment d’archiver 6 mois d’émissions.
 
 
ZE MAG n’est pas une émission d’évangélisation, au sens entendu généralement par les communautés chrétiennes – ce n’est pas une discussion " d’évangéliques " entre eux, mais un magazine TV actuel sans langue de bois et respectueux des diversités.
 
Noëlle, chargée de la production, nous en détaille le contenu :
« L’animatrice principale Anne-Laurence Piquet, comédienne, habituée des scènes parisiennes donne le ton de l’émission, anime sa rubrique artistique « Expression » et assure les transitions entre les différentes chroniques : " Texto " de Jean-Louis Arbez qui revient sur l’étymologie d’un mot ou une expression d’origine biblique, " Plein cadre " d’Hélène Fisher, informe de la situation des chrétiens persécutés, et " Les Zarts " chronique de Francis Méan, peintre, qui commente un tableau.
Paul Ohlott, journaliste, spécialisé dans le fait religieux interviewe son invité(e) dans une ambiance chaleureuse et dynamique, pendant une quinzaine de minutes. Les invités ne sont pas des spécialistes de la foi, mais des hommes et des femmes parfois exceptionnels, mais toujours animés de fortes convictions, issus de toutes les confessions chrétiennes, au parcours personnel marqué par leur rencontre avec le Christ de l’Evangile et qui vivent en harmonie avec leurs convictions.
De plus, chaque mois, une " spécial Débat " aborde un grand thème de société. Cette émission, élaborée par le CPDH (Comité Protestant évangélique pour la Dignité Humaine) est animée par Florian Rochat qui reçoit divers spécialistes. Des chrétiens d’arrière-plans différents confrontent leurs opinions et apportent les éléments d’une réflexion approfondie à plusieurs grandes questions d’actualité.
 
Aujourd’hui, ZE MAG est visionnée chaque semaine plusieurs milliers de fois par des internautes de plus de 95 pays. Cette émission est également diffusé par satellite (chaîne TBN Europe), ainsi que sur différentes stations TV en Afrique et aux Antilles, et reprise en radio sur le réseau Phare FM en France, et une station radio au Cameroun.
 
La TV sur Internet va prendre le pas sur la TV classique. Il faut donc travailler à de nouveaux types de format, avec des séquences courtes, bien référencées.
Aujourd’hui, Patrick ne se sent qu’au tout début du processus : « je comprends à peu près ce qu’il faut faire. J’ai une vision plus réaliste, plus concrète qu’il y a 20 ans ». Il faut désormais poser les bases de ce qui sera développé dans les 20 ans à venir.
Pendant tout ce parcours, souvent solitaire, ce n’est que grâce à la bienveillance active de Dieu, et au soutien fidèle de quelques partenaires que cette aventure de foi se poursuit activement.
 
Noëlle et Patrick Vauclair

 

Share This
ANCIEN SITE