Sélectionner une page

Une vision poétique et spirituelle du monde

La couleur jaune me permet, à partir de ce qui est déjà là, de « rendre visible l’invisible » (Paul Klee), fonction majeure de l’art, et ainsi de lever un coin du voile sur un autre monde, en l’occurence le royaume de Dieu et ses réalités spirituelles. Entendons-nous bien il ne s’agit pas d’illustrer mais de poétiser, c’est à dire créer en relation avec ce monde nouveau qui se prépare et qui viendra renouveler un jour la création actuelle par la lumière, le beauté, la pureté. Ainsi, par exemple, les sculptures en forme de tente ou de cabanes évoquent autant notre condition de nomade que la protection de Dieu ou la tente du soleil du psaume 19. Le jaune solaire exhalte ces réalités tout en les incarnant. Cette poésie comble le manque dans la description rationnelle que l’on peut faire du monde qui nous entoure.

” […] le présent, le visible ne compte tant pour moi, n’a pour moi un prestige absolu qu’à raison de cet immense contenu latent de passé, de futur et d’ailleurs, qu’il annonce et qu’il cache. ” (Andy Golsworthy)

J’arpente le monde, je prends sa mesure pour l’habiter, l’investir de ma présence, certes fragile et précaire, mais tellement signifiante aux yeux de Celui qui nous a dit d’aller.

Christian Berbié

Share This
ANCIEN SITE