Sélectionner une page

Lorsqu’un écart se creuse entre la pratique des églises et l’univers culturel dans lequel vivent les chrétiens engagés dans le monde, ceux-ci ne peuvent plus se reconnaître dans les églises et s’en éloignent. Dans son authenticité, le témoignage de François Bacher est éloquent. ** Voir sa vidéo **

 

Des recherches ont été effectuées sur cette question, en particulier les enquêtes d’Alan Jamieson dans les milieux évangéliques de Nouvelle-Zélande (1). Et, en regard, des initiatives se sont mises en route comme un réseau d’entraide rassemblant des chrétiens hors institutions ** Lire l’article **. En Grande-Bretagne, une enquête a été réalisée sur cette question auprès d’un vaste échantillon couvrant l’ensemble des dénominations (3). La fréquentation régulière d’une église n’est plus un acquis imposé par une pression religieuse ou sociale.  Pourquoi sont-ils partis ?** Lire l’article **. Cette enquête nous montre la variété des itinéraires. Elle appelle les églises à s’interroger. François Bacher nous pose ici cette question de vive voix.

Jean Hassenforder

 

(1) Jamieson (Alan). A churchless faith. Faith journeys beyond the churches. SPCK, 2002
(2) Richter (Philip), Francis (Leslie). Gone, but not forgotten. Darton, Longman and Todd, 1998.

 

Share This
ANCIEN SITE