Sélectionner une page

Hokhma est une revue de réflexion théologique qui, depuis une trentaine d’années, irrigue la pensée évangélique. Perspectives Missionnaires se définit comme une revue protestante de missiologie. Dans les deux cas, nous voici en présence d’instances de réflexion qui disposent d’une audience importante dans la mouvance protestante francophone, et, par leur statut académique, suscitent une considération bien au delà. Voici donc qu’elles s’engagent aujourd’hui dans un questionnement sur l’avenir des églises. Chacune le fait à sa manière.

Dessine-moi une Eglise.

Dans le dossier de Hokhma (1), tout en s’appuyant au départ sur des perspectives générales (Fritz Lienhard, Jean Hassenforder), l’appel au changement s’inscrit dans le protestantisme réformé. Les questionnements théologiques de pasteurs français s’allient aux contributions riches et diverses de pasteurs suisses sur des approches innovantes. Ces pasteurs, en exercice dans l’Eglise Evangélique Réformée du canton de Vaux, produisent ainsi une réflexion documentée sur l’apport des pratiques venues d’Outre-Atlantique (Richard Falo), ou sur de grandes perspectives de transformation comme l’écologie de l’Eglise et du Royaume telle qu’elle est présentée par Howard A.Snyder, ou le développement naturel de l’Eglise, fruit d’une recherche très élaborée de Christian Schwartz (Gérard Pella-Grin). Il s’y ajoute des analyses approfondies sur des innovations significatives comme la “Thomasmesse”, une célébration respectueuse de la diversité des cheminements, apparue en Finlande (Sophie Wahli -Raccaud) ou les cours alpha dans leur histoire et leur dynamique internationale avec l’immense impact que l’on sait (François Rocha). Ce sont là des contributions majeures pour éclairer une démarche innovante. Et, si cet excellent dossier s’intitule:”Dessine-moi une Eglise”, c’est qu’il s’y rajoute une pointe d’humour, à travers un intermède de caricatures (Pierre Loup).
Ce numéro nous parait traversé par un appel au renouvellement. Ainsi, si l’Eglise Réformée de France encourage désormais “les Eglises locales à passer d’une logique de désserte à une logique d’annonce”, en termes concrets, comment proclamer l’Evangile? (Christian Tanon). La transformation de la culture et de la société invite les églises à s’interroger sur la pertinence de leurs pratiques. “Dans le contexte particulier de l’Eglise Evangélique Réformée vaudoise, l’interrogation sur l’avenir est devenue incontournable. Nous assistons à une érosion qui donne le tournis… Il est curieux que cette prise de conscience n’agite pas plus les directions d’Eglises qu’on imaginerait voir réagir vigoureusement… En Amérique du Nord, cette prise de conscience occupe la réflexion des directions d’Eglises protestantes. C’est là que la recherche me semble la plus aboutie et l’analyse la plus pragmatique…”. Le numéro de Perspectives Missionnaires montre également la fécondité de l’approche engagée en Grande-Bretagne. Comme le souligne, en conclusion, Richard Falo, la conscience des difficultés et des oppositions ne doit pas nous arréter. Il y a bien dans ce numéro de Hokhma un élan pour aller de l’avant.

Les nouvelles formes d’Eglise

Perspectives Missionnaires aborde d’emblée le problème des rapports entre les églises et des sociétés occidentales engagées dans une mutation culturelle. “Dans un tel contexte, le christianisme traditionnel parait déconnecté des réalités de la vie et son message dépassé… Face à cette mutation socio-religieuse, deux réactions sont possibles: celle du repli identitaire qui cherche la préservation, ou celle du défi missionnaire qui cherche l’interaction…”. En traitant des”nouvelles formes d’Eglise”(2), ce numéro de Perspectives Missionnaires fait le choix de relever le défi, “persuadé qu’un engagement créatif avec la culture, une nouvelle inculturation de l’Evangile, peut répondre à la soif du spirituel qui, contrairement à la fréquentation des Eglises, ne cesse d’augmenter”.
Et, ici, on retrouve l’exemple britannique si souvent commenté dans les travaux du groupe de recherche de Témoins en raison de l’ouverture et du dynamisme qui s’y manifeste. Trois articles y sont consacrés dans ce numéro. Comment de nouvelles expressions d’Eglise apparaissent et se multiplient jusqu’à donner matière à un site internet exprimant cette très grande vitalité: www.freshexpressions.org.uk (Steven Croft)? Sur quels fondements théologiques (et notamment une spiritualité trinitaire) cette émergence peut-elle s’appuyer (George Lings)? Comment l’Eglise anglicane appuie courageusement cette évolution à travers un rapport particulièrement original: “Mission shaped church” (Andrew Buckler)? En effet, ce rapport “souligne l’importance de la diversité et de l’innovation-à côté des-expressions traditionnelles de l’Eglise. Si 40% de la population conserve des rapports, même éphémères, avec l’Eglise, au moins 60% de la population n’a aucun lien avec l’Eglise. D’ou la nécessité missionnaire d’une “économie mixte”ou tradition et innovation se côtoient”. Par rapport à cette effervescence et à cette ouverture, la France parait très en retrait. Et pourtant il y a un potentiel. Comment pourrait-on l’activer et le libérer (Jean Hassenforder)? Deux expériences innovantes sont ensuite présentées: l’Eglise de l’Espérance, une église “expérimentale” à Paris (Gabriel Monet) et la mission de Taizé auprès des jeunes revisitée (Frère Maxime).

Chrétiens pour l’Innovation et pour la Recherche

Depuis 1998, le groupe de recherche de Témoins s’est engagé dans l’étude des rapports entre les pratiques d’église et une société française en pleine mutation. Il s’interroge sur la pertinence de ces pratiques et analyse, en regard, les innovations. Cette approche s’inscrit dans une perspective internationale qui permet de situer les phénomènes et ouvre l’imagination. Nous avons, entre autres, pour objectif, de susciter une réflexion des acteurs chrétiens et des responsables des églises sur cette grande question. Dans cette perspective, notre groupe adopte également l’appelation: Chrétiens pour l’Innovation et la Recherche. Oui, le changement est nécessaire. Oui, le changement est possible à travers un processus d’innovation qui permet aux initiatives d’apporter des réponses adaptées et de se répandre en contournant et en dépassant les obstacles. Ainsi, nous sommes particulièrement attentifs au cheminement des idées dans les milieux concernés. La publication de nos travaux, généralement à leur demande, dans des revues relevant de milieux fort divers quant
aux appartenances confessionnelles et aux orientations théologiques, nous parait un indice encourageant (3). Ou en sommes-nous aujourd’hui? L’article publié dans Perspectives Missionnaires: “Une perspective comparative sur l’Eglise émergente: la Grande-Bretagne en mouvement. La France en attente” cherche à répondre à cette question. En réponse aux aspirations qui se manifestent et en fonction des frémissements que l’on peut constater, l’heure n’est-elle pas venue de franchir un seuil et de nous engager dans une étape nouvelle: mettre en valeur les expériences innovantes et susciter leur conjonction dans une perspective interconfessionnelle et internationale, favoriser ainsi une convergence et une mobilisation des chrétiens conscients de ce grand enjeu? Que le Saint-Esprit nous guide sur ce chemin!

Jean Hassenforder
Juillet 2006

(1)- Dessine- moi une Eglise (Dossier mis en oeuvre par David Gonzales et Claude-Henri Gobat), Hokhma, numéro spécial, N° 89, 2006 Hokhma Service de presse: Pierre-Alain Jacot. 3, rue Grefeuille. 30140 Anduze (Tél: 04 66 61 70 52) Site internet: www.hokhma.org

(2) Les nouvelles formes d’Eglise. Dossier mis en oeuvre par Andrew Buckler. Perspectives Missionnairtes, 2006/1, N°51
Perspectives Missionnaires est publié sous le patronage de différents services missionnaires français et suisses, en particulier le DEFAP,
service protestant de mission. www.perspectives-missionnaires.org

(3) Des articles, en provenance du groupe de recherche de Témoins, ont ainsi été publiés, généralement à leur demande, par les revues suivantes: Parvis (mars 2002). Ecoutes et Regards (décembre 2002). IDEA (Alliance Evangélique) (juillet 2003). Parvis (juin 2003). Ecoutes et Regards (décembre 2004). Parvis, Hors série, Faire Eglise autrement (1er semestre 2005). Courrier de Jonas (juin 2005).Théolib (décembre 2005). Hokhma (juin 2006). Perspectives Missionnaires (juin 2006). Action Missionnaire (juillet 2006) Le groupe de recherche de Témoins, sous la plume de Françoise Rontard, a également réalisé les compte-rendus des trois rencontres organisées à Paris par Evangile et Culture (Alliance Evangélique) en collaboration avec Témoins, avec Stuart Murray (25/10/2003) sur “le développement de l’Eglise et les innovations en cours”, avec Michael Moynagh ((5/06/ 2004) sur “le vécu, la pratique et la théologie de l’Eglise émergente”, avec Brian McLaren (21 01 2006) sur le thème: “Quelle vision pour notre temps?”. Le 15 janvier 2005, le groupe de recherche de Témoins a participé au séminaire co-animé par Droits et Liberté dans les Eglise et Femmes et Hommes en Eglise sur le thème: Faire Eglise autrement ainsi qu’ aux actes de cette manifestation. L’espace recherche du site de Témoins: www.temoins.org accueille également des contributions d’amis engagés dans la même recherche et regroupe maintenant une centaine de textes.

Share This
ANCIEN SITE